FAQ

POUR LES PARTICULIERS

Comment tester mon éligibilité à la fibre ?

  • Testez votre éligibilité à la fibre sur le site de notre délégataire, Nouvelle Aquitaine Très Haut débit et accédez à la liste des opérateurs présents sur le réseau public
  • Contactez nous = 0 806 806 006 (service gratuit + prix d'un appel local)
  • Contactez directement les services clients des opérateurs

Si vous n'êtes pas éligible, consultez la carte des déploiements pour savoir quand la fibre arrivera près de chez vous.

Pourquoi n'ai-je pas accès au Très haut débit ?

Le Très haut débit est caractérisé par un débit descendant d’au moins 30 Mbits/s et remontant d’au moins 5 Mbits/s. Il s’appuie majoritairement sur les technologies FTTH (fiber to the home, fibre optique jusqu’au domicile). En Corrèze, en Creuse et en Haute-Vienne, les élus ont fait ce choix, seul capable de répondre durablement aux besoins actuels et futurs.

Sur quelques communes pilotes, l'accès à la fibre est désormais possible et les travaux de déploiement grande échelle sont désormais lancés, pour permettre à tous les habitants du territoire d'accéder au très haut débit. Un chantier considérable, comparable au déploiement de l'électricité à l'époque, qui s'échelonne donc dans le temps. Au total, 220 000 prises seront réalisées par DORSAL sur les départements de la Corrèze, de la Creuse et de la Haute-Vienne, dont 150 000 livrées d'ici 2021 (soit autant de foyers et locaux d'activité raccordables).

D’ici à cette généralisation, des solutions transitoires sont donc mises en place pour assurer rapidement un accès haut débit aux zones difficiles d’accès. Des opérations de Montées en débits ont notamment permis d'augmenter les performances ADSL pour plus de 24 000 foyers. D'autres solutions sont également accessibles sur le réseau public DORSAL (wimax, satellite). C’est ce qu’on appelle le « mix technologique ».

Pourquoi n'ai-je pas accès au haut débit ?

La technologie la plus répandue pour accéder au haut débit est l’ADSL. Plusieurs raisons peuvent expliquer la non-éligibilité ADSL :

  • Affaiblissement : Votre domicile est trop éloigné du central téléphonique, le signal est donc trop atténué.
  • Qualité de la ligne : la qualité est mauvaise et l'atténuation est donc très forte malgré le fait que vous soyez proche du central. Il faut en général vérifier les derniers mètres de la ligne, voire la qualité des connexions à l'intérieur de votre domicile.
  • Multiplexage : Votre domicile se trouve en aval d'un multiplexeur (technique utilisée par certains opérateurs pour faire passer plusieurs canaux de communication sur une seule et même ligne téléphonique).

Cependant, des technologies alternatives (Wimax, satellite) permettent d’accéder au haut débit.

Renseignez-vous au 0 810 87 23 19  (prix d’un appel local).

Comment comparer les offres avant de souscrire à un abonnement ?

Les opérateurs restent libres de leur politique commerciale. Faites jouer la concurrence et posez les bonnes questions sur :

  • le montant des frais d’installation,
  • le coût de l’abonnement,
  • les conditions d'engagement et les frais de résiliation,
  • les débits proposés (plusieurs offres possibles de 512 Kbits/s à 1 Gbit/s)
  • le contenu des offres : accès internet, téléphonie (en France et à l’étranger), télévision (HD, 4K , VOD,…),
  • le service client : horaires, modalités et coûts de mise en relation, garanties et modes d’intervention en cas de panne.

Consultez la liste des opérateurs présents sur le réseau fibre DORSAL (dit "réseau public 2e génération")

Consultez la liste des opérateurs présents sur le réseau public 1e génération  (haut débit adsl, wimax ou satellite)

Quelles sont les différentes technologies permettant d'accéder à internet?

LES RÉSEAUX FILAIRES

Différents réseaux ont été déployés sur le territoire pour répondre à l’évolution des besoins, en termes de téléphonie, télévision et d’Internet. L’accès internet peut être proposé par différents types de réseaux :

  • Le « DSL sur cuivre », qui désigne le réseau téléphonique historique, à partir duquel s’est développé l’ADSL ou le VDSL (évolution permettant des débits descendants d’environ 50 Mbits/s pour les lignes de moins d’un kilomètre de longeur)
  • Le « câble », un réseau mis en place pour les services de télévision, dont la modernisation à base de fibre permet de fournir un accès à Internet Très haut débit par la technologie dite « DOCSIS ».
  • La « fibre FttH » (FttH signifiant « Fiber to the Home », jusque dans les logements) est un réseau spécifiquement déployé pour l’accès à Internet, qui permet d’atteindre le Très haut débit. Cette fibre optique est un tube en verre plus fin qu’un cheveu, transportant des données par le biais d’un signal lumineux avec une quasi-absence d’altération par la distance, à la différence du cuivre. Les débits fournis dans le cadre d’un réseau FttH peuvent donc être identiques sur l’ensemble du territoire. C’est la seule technologie capable de répondre durablement aux besoins actuels et futurs et c’est donc le choix fait par les élus limousins dans leur projet de déploiement très haut débit.

LES TECHNOLOGIES ALTERNATIVES

Au-delà des réseaux filaires, l’accès à Internet peut être fourni par des réseaux hertziens, c’est-à-dire qui transmettent des données par des ondes radios :

  • Le satellite
  • Le WiMAX, une technologie qui utilise des relais terrestres
  • Les technologies LTE (Long Term Evolution), qui permettent d’apporter un accès à Internet en utilisation fixe par les réseaux mobiles. Des expérimentations sur la 4G à usage fixe sont notamment en cours dans le cadre du Plan France Très Haut Débit.

Comment marche l'internet par radio (Wimax) ?

Le Wimax rend possible une utilisation à la fois sédentaire et nomade d'Internet haut-débit. D'un côté, les communes, les entreprises et les particuliers se connectent à Internet sans-fil à partir d'un poste fixe qui communique par ondes hertziennes via une antenne-relais appelée station de base. De l'autre, les internautes peuvent bénéficier d'une connexion rapide où qu'ils se trouvent à partir du moment où ils sont situés en zone couverte.

Reliée par fibre optique à l'infrastructure du fournisseur d'accès à Internet, la station de base communique simultanément avec plusieurs centaines d'antennes installées chez les abonnés. Les débits annoncés sont bien entendu théoriques puisque les ondes sont perturbées par les obstacles naturels et artificiels comme les arbres ou les immeubles. Les débits réels en Limousin se situent entre 2 et 10 Mbits/sec.

Cette solution est utilisée dans les zones difficiles d’accès, en attendant le déploiement de la fibre optique.

Comment marche l'internet par satellite ?

Une connexion internet satellitaire repose sur trois éléments :

  • une station terrestre reliée aux réseaux terrestres de télécommunication
  • un satellite en orbite géostationnaire
  • une parabole bien orientée installée chez le client

À l'instar de la téléphonie mobile, le principe est donc d'envoyer et de recevoir des signaux par le biais d'un relais, le satellite, et de les rediriger vers le terminal d'un client, un modem connecté à une parabole satellite.

Ce type de connexion est utilisé dans les zones très difficiles d’accès. Un dispositif de subvention d’installations de solutions satellite, sous critères d’éligibilité est proposé par DORSAL, la Région et les Départements.

POUR LES ENTREPRISES

Quelle différence y a-t-il entre un abonnement professionnel et grand public ?

Chaque opérateur propose une offre différente. Cependant, de façon générale, un abonnement professionnel se distingue d'un abonnement grand public par:

  • un débit garanti qui permet d'assurer un service internet de qualité
  • une disponibilité quasi constante de la liaison
  • un temps d'intervention garanti en cas de panne
  • une hotline dédiée

Les abonnements professionnels sont en général plus chers que les abonnements publics. Ils offrent une meilleure garantie de sécurité et de fiabilité.

Cela s’explique par le fait que la fibre déployée vers l’entreprise (FTTO : fiber to the office) lui est exclusivement dédiée permettant des couches de services supplémentaires (débits garantis, taux de disponibilité, garantie de temps de rétablissement etc …). On parle de boucle locale optique dédiée (BLOD). Adapté aux besoins entreprises.

Quelles sont les ZA du territoire d’ores et déjà fibrées ?

Près de 200 zones d’activités sont fibrées ou à proximité du réseau fibre public Dorsal – Renseignements au numéro azur :
azur

Comment installer la fibre dans mon entreprise ?

Contacter le N° Azur d’Axione Limousin, délégataire de service public pour le compte de DORSAL.

Axione vous conseille dans l’étude de vos besoins et dans le respect de la neutralité du service public. Il vous oriente ensuite vers les operateurs à même de répondre à vos besoins. Charge à vous ensuite de choisir un opérateur en faisant jouer la concurrence.

POUR LES COLLECTIVITÉS

Quel est le fondement juridique de l'intervention des collectivités en matière de numérique ?

L’intervention des collectivités territoriales dans le secteur des communications est en forte croissance ces dernières années. La couverture numérique du territoire constitue un facteur d’attractivité pour les entreprises et les ménages. Les collectivités exercent une compétence en matière de communications électroniques, et notamment de développement du haut débit, sur le fondement de l’article L.1425-1 du code général des collectivités territoriales (CGCT).

L’article L.1425-1 du CGCT, adopté le 21 juin 2004 dans le cadre de la loi n° 2004-575 « pour la confiance dans l’économie numérique », renforce les compétences des collectivités territoriales en matière de communications électroniques (haut-débit, téléphonie, réseaux câblés) :

  • Les collectivités territoriales peuvent établir et exploiter des infrastructures passives ou actives et des réseaux de communications électroniques ouverts au public. Les réseaux peuvent être mis à la disposition des opérateurs.
  • Elles ne peuvent exercer des fonctions d’opérateurs, c’est-à-dire commercialiser des services (haut débit, téléphonie), qu’après avoir constaté une insuffisance de l’initiative privée (« carence »).
  • Est consacré le principe de l’incompatibilité de la mission d’opérateur et d’octroi de droits de passage pour motif de respect de la concurrence et de séparation comptable des activités d’opérateur et d’établissement des réseaux.
  • L’autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (ARCEP) est saisie pour le règlement des différends techniques et tarifaires relatifs aux compétences ci-dessus mentionnées.

Comment réaliser un plan d’adressage complet ?

Pour souscrire le moment venu une offre fibre auprès d’un opérateur, des adresses complètes composées d’un n° et d’un nom de rue sont indispensables. Chaque commune doit donc s’assurer de disposer d’un plan d’adressage complet et à jour. Cette compétence relève du maire et de son conseil municipal, qui doivent attribuer un nom et numéro à chaque bâtiment. Une fois réalisé, le plan d’adressage doit être renseigné dans la base de données nationale www.guichet-adresse.ign.fr

Au-delà de la fibre, l’opération est également utile pour les services postaux, le repérage des GPS et les interventions des services de secours !

Mode d’emploi :

  • Réaliser un diagnostic de la commune avec l’aide d’un prestataire spécialisé
  • Procéder à la dénomination de toutes les voies communales : avenue, boulevard, rue, place, etc.
  • Localiser les points d’accès pour le domaine public, et les points d’entrée pour les bâtiments
  • Numéroter tous les bâtiments, qu’ils soient occupés ou non.
  • Transmettre le plan réalisé aux organismes qui permettent d’alimenter les bases de données
  • Réaliser la signalétique : plaques de dénomination des voies et de numérotation, suivant un modèle normé

Un identifiant unique est attribué suite à la réalisation du plan : il s’agit d’un numéro Hexaclé, basé sur le fichier du Service National de l’Adresse. Il servira à Dorsal pour déployer la fibre, et aux opérateurs pour la commercialisation des services.

Quel sera l’impact des travaux de déploiement ?

Pour les déploiements du réseau fibre optique, l’utilisation des infrastructures existantes est privilégiée chaque fois que possible (réseaux filaires aériens, fourreaux souterrains). Dans le cas contraire, le déploiement de la fibre optique nécessite la réalisation de travaux de génie civil aérien ou au travers de tranchées.

Comment suis-je informé de l’avancée des opérations ?

Retrouvez toutes les informations dans les publications de DORSAL (le RésO, Newsletter, page publications). Pour des informations complémentaires, nous vous invitons à contacter directement DORSAL :

Par courrier :

Syndicat Mixte DORSAL
19, boulevard de la Corderie
87 000 LIMOGES

Par mail :

Par téléphone :

  • Pour toute question relevant de la compétence de DORSAL :
    05 87 21 21 35

Vous pouvez également prendre contact avec votre communauté de communes, partenaire privilégié de DORSAL pour la mise en oeuvre du projet de déploiement de la fibre publique au niveau local.

 

Comment équiper pour le haut débit ou THD une zone d'activités en projet, un bâtiment public ou un lotissement ?

Nous vous invitons à contacter directement DORSAL :

Par courrier :

Syndicat Mixte DORSAL
19, boulevard de la Corderie
87 000 LIMOGES

Par mail :

Par téléphone :

    • Pour toute question relevant de la compétence de DORSAL :
      05 87 21 21 35

Un usager me pose une question, que faire?

Si un usager pose une question concernant son accès haut ou très haut débit (couverture, délais des travaux, problème avec un opérateur, etc.), vous pouvez:

    • lui conseiller d’appeler le numéro gratuit mis en place par notre délégataire Nouvelle Aquitaine THD : 0 806 806 006
    • l'orienter vers le site nathd.fr