Le Plan France Très Haut Débit,
« le numérique pour tous et partout »

Le Plan France Très Haut Débit encadre aujourd’hui le déploiement du très haut débit sur le territoire national. Cette stratégie d’investissement vise à couvrir intégralement le territoire national en très haut débit d’ici 2022. Lancé au printemps 2013, ce plan repose sur un investissement de 20 milliards d’euros en dix ans, partagé entre les opérateurs privés et les collectivités territoriales.

L’AGENCE DU NUMÉRIQUE

Le pilotage de ce plan a été confié par le Gouvernement à l’Agence du numérique. Elle intervient pour sécuriser le déploiement des réseaux privés dans les zones les plus denses par des conventions tripartites signées avec les collectivités et les opérateurs concernés (57 % de la population).
D’autre part, lorsque l’initiative privée est insuffisante, le Plan France Très Haut Débit accompagne le déploiement des réseaux d’initiative publique des collectivités territoriales, en apportant plus de 3 milliards d’euros de subvention et en leur donnant accès à une enveloppe de prêts à taux privilégié.

www.francethd.fr

LE SOUTIEN EUROPÉEN

L’Europe participe également au financement des infrastructures numériques dans le cadre des programmes opérationnels 2014-2020. Sur les 8 milliards de l’enveloppe française du FEDER, 1 milliard est explicitement affecté pour « améliorer l’accès aux technologies de l’information et de la communication, leur utilisation et leur qualité », principalement via le déploiement d’infrastructures à très  haut débit. En Limousin, l’Europe participe à hauteur de 25 millions à la phase 1 du SDAN (sur un total de 204 millions).