Le très haut débit, nouvelle frontière pour les territoires ruraux

Le très haut débit ouvre l’opportunité d’un grand nombre de nouveaux services qui vont bien au-delà du simple « Triple Play » (internet, TV, téléphone). Il modifie considérablement nos modes de vie et d’organisation et devient essentiel pour l’économie locale et la qualité de vie des habitants. En particulier pour les territoires ruraux, pour qui le très haut débit permet d’effacer les frontières.

RENFORCER LA COMPÉTITIVITÉ ÉCONOMIQUE ET L’ATTRACTIVITÉ LOCALE

L’accès à un réseau très haut débit de qualité est devenu un critère clé pour attirer ou maintenir des entreprises sur un territoire. C’est en effet un facteur essentiel de développement, en termes d’innovation, de productivité et d’accès à de nouveaux marchés (visioconférence, cloud, transfert et partage de données instantané…).  Il permet également d’améliorer la qualité de vie en entreprise avec par exemple, le coworking, les fablabs ou le télétravail.

AMÉLIORER LA VIE QUOTIDIENNE DES HABITANTS

Télémédecine, télétravail, e-éducation, services publics dématérialisés, efficacité énergétique des bâtiments,… autant de nouveaux services qui nécessitent d’échanger et de faire circuler toujours plus de données. Équiper le territoire en infrastructures numériques, c’est donc aussi améliorer l’efficacité de la gestion publique et la qualité des services rendus aux citoyens.

ACCOMPAGNER LES NOUVEAUX USAGES

Au-delà des entreprises et des services publics, la généralisation de l’accès au très haut débit est une nécessité pour accompagner le développement d’usages numériques multiples et simultanés de qualité, au sein du foyer : cloud, visioconférence, télévision ultra haute définition, multiplication des objets connectés, domotique, imprimantes 3D, partage de données… Autant de domaines de notre quotidien qui s’appuient de plus en plus sur le très haut débit.

Une intervention publique nécessaire

Base du dynamisme, de l’attractivité et de la solidarité entre les territoires, l’intervention de la puissance publique est donc essentielle pour garantir l’accès de chacun à une couverture optimale, même dans les zones les plus reculées. C’est un enjeu fort d’aménagement qui évite le déclassement des territoires ruraux.